You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Business model

La croissance organique et le renforcement des synergies entre les Maisons constituent les lignes directrices de la stratégie de Kering pour capter tout le potentiel du secteur du luxe et croître plus vite que son marché.
Kering regroupe un ensemble de Maisons emblématiques et complémentaires par leur positionnement et leur univers créatif. Chacune dispose d’une grande autonomie afin d’exprimer de la manière la plus authentique son caractère unique. Toutes bénéficient des expertises et de la puissance du Groupe pour se développer.
Promouvoir la
croissance organique
Le marché du luxe est structurellement porteur : c’est cette conviction qui a conduit Kering à se concentrer sur ce secteur au cours de la dernière décennie. Toutes les Maisons du Groupe recèlent d’importants réservoirs de croissance organique. Le rôle de Kering est d’aider chacune à réaliser ce potentiel en mettant en place des initiatives et des ressources leur permettant d’optimiser leurs performances. Ainsi, l’internalisation des plateformes de e-commerce, finalisée en 2021 avec l’intégration des sites de Balenciaga et de Bottega Veneta, ou encore le soutien des équipes du Groupe au développement des solutions de vente à distance ont directement contribué à la forte résilience des Maisons lors de la crise sanitaire.

Pour Kering, les boutiques physiques restent le cadre privilégié pour offrir la meilleure expérience aux clients, les Maisons pouvant y déployer leur univers de la manière la plus libre, authentique et maîtrisée qui soit. Chacune s’attache ainsi à améliorer en permanence son réseau de distribution, qu’il s’agisse d’ouvrir de nouvelles adresses dans des villes émergentes du marché du luxe, d’augmenter la superficie de boutiques existantes, d’y développer des expériences en résonance avec les nouvelles pratiques des clients, ou encore de créer l’événement au travers de boutiques éphémères. Ainsi, ces dernières années, Kering a significativement renforcé la présence de ses Maisons en Chine continentale, ce qui a permis de saisir toutes les opportunités de ce marché, particulièrement dynamique en 2020 et 2021, et de compenser partiellement la baisse d’activité en Europe liée à l’absence des touristes chinois. Le Groupe est également attentif aux nouvelles opportunités que présente le marché américain.

En parallèle, Kering a engagé une démarche volontariste de réduction de la distribution wholesale, privilégiant les distributeurs les plus qualitatifs et les plus complémentaires, d’abord pour Gucci et désormais pour Saint Laurent, Balenciaga et Bottega Veneta. Cette démarche s’applique également aux plateformes de vente en ligne.
Créé en 2013, le Material Innovation Lab (MIL) rassemble à Milan plus de 4 000 échantillons de tissus et textiles durables dans le but d’accompagner l’intégration de matériaux durables au sein des chaînes d’approvisionnement des Maisons et de leurs fournisseurs. Une plateforme similaire a été lancée en 2020 pour les activités Joaillerie.
« La crise sanitaire a conforté notre stratégie consistant à accroître notre contrôle sur notre distribution en réduisant significativement la part des distributeurs tiers. Toutes nos Maisons partagent cet objectif et chacune le met en œuvre en l’adaptant à son stade de développement. Si cette démarche peut avoir un impact sur le chiffre d’affaires à court terme, elle sera surtout extrêmement bénéfique à moyen et long termes. »
Jean-Marc Duplaix,
Directeur financier
Renforcer les synergies et développer
des plateformes de croissance
Le renforcement des synergies et le développement de plateformes de croissance constituent un autre axe majeur de la stratégie de Kering.

Tandis que les Maisons se concentrent sur ce qui leur est essentiel – l’énergie créative, l’excellence artisanale, la relation avec les clients et la communication –, le Groupe mutualise les moyens de plusieurs fonctions stratégiques : la logistique, le juridique, l’immobilier, les achats médias, les systèmes d’information ou encore le développement de nouveaux outils digitaux.

C’est cette approche qui a conduit Kering à développer, en 2014, une expertise interne et transverse en matière de lunetterie : Kering Eyewear – une véritable success story. En juillet 2021, Kering Eyewear a annoncé l’acquisition de Lindberg, entreprise danoise réputée pour ses montures optiques en titane, sa technologie innovante et son offre sur mesure.
Située dans le nord de l’Italie, la plateforme logistique mondiale de Trecate a été inaugurée en 2021. Ce hub, à la fois stratégique et opérationnel, illustre l’approche globale du Groupe qui concilie innovation, mutualisation des moyens, responsabilité environnementale et création de valeur durable.
« La pandémie a accéléré et amplifié des tendances à l’œuvre au sein du marché du luxe, que nous avions déjà identifiées et intégrées dans nos orientations stratégiques. C’est ce qui a permis à nos Maisons de conquérir de nouveaux clients et de nouveaux marchés, et de réaliser des performances exceptionnelles. L’alignement entre notre vision, nos investissements et les tendances qui façonnent le marché du luxe nourrit notre confiance en l’avenir. »
Jean-François Palus,
Directeur général délégué
Afin de s’adapter aux évolutions des modes de consommation et des attentes des clients, le Groupe a par ailleurs mis en œuvre un ambitieux projet de transformation de sa chaîne d’approvisionnement et de sa logistique. L’inauguration, en juillet 2021, de sa nouvelle plateforme mondiale de distribution, à Trecate, en Italie, en est le point d’orgue. Elle permettra de garantir une meilleure disponibilité des produits, de réduire les délais de livraison et d’offrir des services omnicanaux tout en optimisant la gestion des stocks. Kering poursuit ses investissements en vue de renforcer ses capacités logistiques, notamment en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient.

En matière d’innovation, le Groupe et les Maisons exercent une veille constante pour anticiper les tendances et les mutations susceptibles de transformer le secteur du luxe : hier avec le e-commerce, aujourd’hui avec la data science et le développement de nouvelles matières plus durables, demain avec l’émergence du métavers et, plus généralement, du Web3.

Ainsi, Kering a annoncé en 2021 une prise de participation dans Vestiaire Collective, leader mondial de la vente en ligne d’articles de luxe de seconde main. L’objectif est triple : soutenir le développement d’un modèle innovant appelé à gagner en importance dans les années à venir, s’ouvrir aux nouvelles tendances de marché et explorer de nouveaux services.


Cet investissement illustre également la volonté de Kering de toujours faire converger innovation et développement durable. C’est ainsi que le Groupe pourra atteindre ses objectifs de réduction de son empreinte environnementale, mais aussi répondre aux attentes croissantes de ses clients et de ses parties prenantes. Plus que jamais, Kering a l’ambition d’être le groupe de luxe le plus influent au monde. Il s’agit d’impulser un changement durable, dans le secteur du luxe mais aussi au-delà.